Tueur de mascotte : l’affaire Groquick

Dans le monde impitoyable des mascottes de pub, on ne sait jamais laquelle va durer, laquelle va disparaître, laquelle va marquer les esprits. Mais il y’a également les mascottes qui, malgré leur succès, sont victimes d’un « remplacement. »
Parmi ces tristes histoires, il y’a l’affaire Groquick, personnage sympathique, jovial, jaune, mais qui eût comme défaut d’être trop gros. Pourtant, tout avait bien commencé pour lui en 1978, connaissant un succès grandissant et devenant une icône du PAF, jusqu’à cette année noire de 1990.

Pour les jeunes lecteurs de ce blog, Groquik, dont voici la photo, était une créature jaune, haute d’une dizaine de mètre (à ces débuts), sympathique et avec un fort embonpoint.

Apparu à la fin des années 70 pour que Nesquik se démarque de ses concurents, les années 80 furent le summum de son succès avec de nombreux produits dérivés et dessins animés publicitaires :


Bon, le scénario était toujours le même : des méchants volent le Nesquik (au lieu de l’acheter en magasin, pfff), Groquik et ses jeunes amis les rattrapent puis se font un délicieux goûter chocolaté, le spot se terminant sur cette phrase de la mascotte: « Nesquik, on en a une énorme envie! ».
C’était bien, c’était fun, c’était gentil.

Et puis les années 90 sont arrivées, avec leur culte de l’apparence. Groquik ne rentrait plus dans les cases, il était temps pour les dirigeants de Nes(couic) de l’envoyer « en vacances ». Ha ! Ha ! On a été nombreux à croire à ce départ soi-disant temporaire, tandis que les gamins, c’est à dire nous, nous nous retrouvions avec ce #*$% de lapin sous acides, comme le prouve ce spot :

Pendant des mois, nous avons cru au retour de Groquik, des enfants de l’époque ont même écrit aux dirigeants de Nesquik, ces derniers répondant en écorchant 2 fois le nom de la mascotte jaune. Aujourd’hui des sites et des dessins de fans se retrouvent sur la toile. Mais c’est un fait : ce salopard de lapin a tué Groquik.

La prochaine fois, je vous expliquerai comment un mec costaud, blond et portant un t-shirt rose a été remplacé par… un chat.

Bonus rétro, la première apparition TV de Groquik :

Remarquez la différence de taille entre ce 1er spot et sa dernière apparition !

Bonus 2 : un lien vers un article très complet sur le personnage de Groquik:
http://www.eighties.fr/publicite/473-groquik.html

Publicités

Une réflexion sur “Tueur de mascotte : l’affaire Groquick

  1. Bonjour,

    Je réalise un mémoire de recherche qui traite du sujet de Groquick et Nesquick. Je souhaiterais en discuter avec vous. Il s’agirait d’une brève conversation mais qui me permettrait d’étayer mes recherches.

    Merci d’avance

    Dans l’attente de votre retour,

    Bien cordialement

    Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s