Versace pour H&M, un cauchemar éveillé ?

Cette pub ne vous a certainement pas échappée, tellement on la croirait sortie du cerveau malade d’un réalisateur fou… Ah, en fait c’est le cas, ou presque. Ou comment une publicité ne se cache pas de nous dire que la mode est manipulatrice.

Pour résumer ce spot, décliné en plusieurs séries, on y voit des femmes clones, agissant de manière mécanique, se déplacer dans des décors clinquants mais flippants. Sans parler du bruit de la musique aussi agréable que des ongles sur un tableau noir. Au cours du spot, on y voit Donatella Versace manipuler ses mannequins (ou ses clientes) comme des marionnettes, pour retrouver à la fin son visage refait, nous regardant droit dans les yeux. On se demande d’ailleurs qui est le robot là-dedans.

Bref, chacun y lira ce qu’il voudra dans cette pub digne d’un David Lynch, car bien que différentes, je ne peux m’empêcher de penser à la série Twin Peaks pour l’impression de malaise. Bien que réussie sur la forme (esthétisme, décors), sur le fond c’est une publicité très désagréable qui me conforte dans ce que je pense de la mode et ses conséquences.
La pub type qui ne me donne pas envie d’acheter le produit.

Et comme j’aime bien les citations, voici celle d’un couturier interrogé lors d’un reportage et qui a déclaré:

Ce n’est pas la mode qui rend les jeunes filles anorexiques

Mais bien sûr !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s